Une explosion de champignons dans le sentier de la Boule à Saint-Côme!

Avec l’été pluvieux et frais que nous avons eu, 2015 est maintenant officiellement reconnue comme étant une année record par Le cercle des mycologues de Lanaudière et de la Mauricie.

Mike B. Membre Bougex hyperactif, spécialiste du sentier national dans Lanaudière.

Mike B. Membre Bougex hyperactif, spécialiste du sentier national dans Lanaudière.

J’en ai eu la preuve dimanche le 23 août, lorsque je me suis jointe au groupe de Mike B., animateur Bougex, pour aller faire le sentier de la Boule à Saint-Côme.

Wow! On marchait littéralement SUR les champignons qui poussaient partout, même en plein milieu du sentier!

On n’avait pas prévu ça dans le plan de la journée!

Pour la cueillette de champignons sauvages, il faut être prêt!

Daniel Lachance teste une russule

Ceci n’est pas une grimace! Daniel Lachance teste une russule. Est-elle comestible? Il faut vérifier si elle « pique » sur la langue…

Outre les 23 autres personnes (en provenance de Montréal, Laval, Repentigny, etc.) du groupe Bougex ce jour-là, j’étais aussi accompagnée de mon ami Daniel Lachance, conseiller forestier spécialisé en produits forestiers non ligneux, fondateur de l’entreprise Le chêne aux pieds bleus de Sainte-Béatrix. Daniel était officiellement en vacances, mais comme on ne peut pas arrêter un passionné, il a fini par « travailler » toute la journée pareil… à identifier et à cueillir les merveilles qui s’imposaient à nous à chaque pas. C’était presque trop beau pour être vrai!

Voici un petit album photos pour vous en présenter quelques spécimens. Malheureusement, la plupart de mes photos étaient trop floues pour être publiées ici, il manquait souvent de lumière dans le sous-bois.

Ce jour-là, j’ai appris à identifier les amanites fauves, une variété savoureuse à ce qu’il parait. Je dis « à ce qu’il parait », car je n’en ai pas goûté une seule. Le problème? On n’avait apporté ni panier, ni sac de papier, outils indispensables pour ce genre de cueillette. Une randonneuse nous a fait cadeau d’un sac de plastique, mais à la fin de la journée, la plupart des champignons s’étaient « liquéfiés » dans le sac, avec la chaleur et la condensation. Zut!

Depuis ce jour-là, j’ai adopté une nouvelle résolution: apporter un sac de papier et un petit canif dans mon sac à dos dès que je vais en forêt. Et inviter mon conseiller forestier préféré quand je pars en randonnée, c’est toujours une bonne idée aussi!

Si vous n’avez pas la chance d’avoir un mycologue parmi vos amis, je vous recommande de surveiller les activités du Cercle de mycologues de votre coin. Dans Lanaudière, l’excellent Yvan Perreault anime souvent des sorties d’identification et de cueillette des champignons, comme il a fait à Saint-Côme le 24 mai dernier.

Une magnifique randonnée et une rafraichissante baignade

Mise à part notre récolte gargantuesque, nous avons eu beaucoup de plaisir à parcourir ce joli tronçon du Sentier national. (Je vous mets ici un lien vers la carte en pdf, si vous êtes curieux.) On n’a pas fait tout le trajet, on a fait une boucle de 11 km avec un raccourci en passant par le refuge Swaggin et le refuge Lavigne. Le tout savamment orchestré par Mike B., le spécialiste du Sentier national de Lanaudière du groupe Bougex. Il y avait une bonne montée au début (ayoye mon ti cœur!), mais c’était plus facile par la suite, dieu merci!

Groupe Bougex

Photo prise devant le refuge Lavigne. Merci à Mike B. pour la photo!

Le sentier nous a fait découvrir une belle variété de paysages forestiers, tantôt forts en conifères et en mousses, tantôt plus feuillus, laissant deviner les coupes forestières du passé, tantôt carrément marécageux. Quelques ruisseaux et cascades bucoliques, des ponts, de hautes fougères par endroits. Mes yeux, mes oreilles et mon nez se sont régalés. Ma bouche aussi, en grignotant quelques feuilles de thé des bois au passage, en attendant l’arrêt pour le lunch.

On a terminé la randonnée avec une belle récompense, une rafraichissante baignade dans la rivière l’Assomption. L’eau était tellement bonne! Avec ou sans maillot, peu d’entre-nous ont pu y résister!

Cette randonnée n’était qu’un aperçu des sentiers disponibles à Saint-Côme et sa région. Les couleurs d’automne s’en viennent, je sens que je vais aller en explorer d’autres bouts bientôt.

J’ai hâte!

Marie-Jacques Rouleau
Résidente de Rawdon, blogueuse invitée par la Municipalité de Saint-Côme

Autres articles reliés à celui-ci:
Chasse aux champignons forestiers
Sorties familiales à Saint-Côme à petit budget (même gratuites) !!!
Sortie avec mon chien à Saint-Côme, dans Lanaudière!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s