Le Rang des Venne : un joyau du patrimoine bâti

« Le moyen d’aimer une chose est de se dire qu’on pourrait la perdre. » Gilbert Keith Chesterton

Cette phrase célèbre ne prend pas son sens seulement en pensant à un être cher, elle peut également s’appliquer à une situation, à un endroit et même pourquoi pas à un rang !

Le rang des Venne est le rang de mon enfance. Comme son nom l’indique, ce sont principalement des Venne qui l’ont défriché et qui s’y sont établis avec leur famille.

Jean-Baptiste Venne fait partie des 80 premiers colons à s’être établis dans ce petit patelin qui deviendra Saint-Côme. À force de travail acharné et d’efforts incalculables, ces familles sont parvenues à se forger une existence honorable en cultivant humblement la terre et les ressources qui leur étaient offertes. La vie était dure, mais ils savaient pratiquer le contentement; valeur qui fait malheureusement souvent défaut aujourd’hui. C’était une époque différente : « le bon vieux temps » diront certains, « la misère » diront d’autres.

Grange - Yvan Laroche

La grange appartenant à la Famille Laroche située au 1401, rang des Venne.

Anciennement appelé le 10e Rang, le rang des Venne est probablement celui où il y a le plus de vestiges du patrimoine agricole de Saint-Côme. Plusieurs granges y sont encore fièrement érigées. La plupart sont postées, bien solides, après le « détour chez Petty », mais une est située au commencement du « chemin de ligne », comme mon père avait l’habitude de l’appeler. Étant plus jeune, je me rappelle les nombreuses fois où il me décrivait ce paysage qui a beaucoup changé au fil des années. Je le revois encore faire de grands gestes pour démontrer l’étendue de champs qui s’y trouvaient, tous les lopins de terre étant alors cultivés. Il semblerait même que Mme Marie-Anne Venne Parent y faisait pousser des arachides. Je ne me suis pas encore essayée à l’imiter mais ça viendra bien un jour.

Personnellement, ce qui me fascine le plus en parcourant le rang est vraiment son patrimoine bâti. Quel travail a dû être accompli pour construire ces magnifiques charpentes de bois que sont les granges. Elles servaient d’abri aux animaux de la ferme et évidemment d’entrepôt afin d’emmagasiner la nourriture nécessaire aux bêtes qui s’y trouvaient. Ces bâtisses ont subi de nombreuses intempéries et ont résisté à l’épreuve du temps. Aujourd’hui, elles n’ont plus la même vocation agricole qu’autrefois. Par contre, elles servent à embellir nos paysages, et ce, durant les quatre saisons.

 

Grange - Jean Venne

Une autre belle grange : propriété de la Famille Jean Venne.

Grange - Famille Lionel Venne

Propriété de la Famille Lionel Venne

Advertisements

4 Comments

  1. Jeanne A Généreux

    Merci de nous faire visiter notre petite paroisse c’est tellement magnifique et aussi plein de petits trésors… j’ai découvert il y a 2 ans que dans le rang des Venne il y avait aussi une belle petite cabane à sucre… et nous avons eu la chance d’y être invités faisant partie du Club Féminin de St-ôme. Et c’était absolument succulent MERCI à la famille des VENNE et au plaisir de pouvoir lire votre prochaine édition Bonne journée

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s