Road trip en moto au Festival des Couleurs

J’ai peur en moto. Je compte sur une seule main les rares fois où j’ai enfourché une motocyclette – comme passagère, évidemment. J’y ai vécu plus de stress que de plaisir. Alors, je ne sais pas trop ce qui m’a pris de proposer à mon copain André d’aller à Saint-Côme avec sa Kawasaki, pour le Festival des Couleurs. Je me fouille encore…

C’est vrai que, ces temps-ci, je prends plaisir à faire face à mes peurs. Paradoxe? Notamment, j’apprends à monter à cheval sans selle ni bride, avec mon amie Isabelle et son adorable jument.

Marie-Jacques à cheval sur Wicca

Ça c’est moi sur Wicca, alias Kiki, la jument de mon amie.

Une telle façon de faire de l’équitation demande une grande confiance et une bonne dose de lâcher-prise. Peut-être que j’ai voulu transposer ça en compagnie d’André et de sa monture de métal?

André et sa Kawasaki

Ze road trip

Le trajet entre Saint-Ambroise-de-Kildare et Val Saint-Côme s’est avéré tout indiqué pour vivre cette réconciliation entre la moto et moi. Quel magnifique itinéraire! Voici la recette:

  1. Rang Kildare
  2. Chemin Forest
  3. Route 337 N
  4. Route 343 N
  5. Route 347 N
  6. Rang des Venne
  7. et re-347 (vers le Sud cette fois-ci)

Je vous laisse décortiquer la carte : 

Les routes étaient :

  • en bon état (fiou!)
  • sinueuses à souhait (Aaaaaahhhhh!)
  • peu achalandées en ce samedi 24 septembre

Mais surtout : beaucoup de beautés à admirer. Ça contrebalance largement pour le sentiment de vulnérabilité et de perte de contrôle de la fille assise en croupe…

Marie-Jacques et André en moto

J’ai particulièrement apprécié le chemin Forest qui nous a permis d’éviter la rue Metcalfe à Rawdon en passant par un secteur résidentiel super joli. Et que dire du célèbre rang des Venne qui nous a fait contourner le village de Saint-Côme. Là, c’était encore plus bucolique, avec les paysages agricoles typiques et ultras charmants.

Nous étions à l’heure, mais les couleurs étaient en retard

Le Festival des Couleurs à la Station de ski Val Saint-Côme, c’est trois week-ends. Nous y sommes allés au premier des trois.

Or, cette année, les couleurs sont « en retard » d’une semaine (est-ce qu’on s’en plaint?). Alors c’était, disons, plutôt vert… avec quelques patches chaudes par-ci par-là. Peu de visiteurs étaient sur place, malgré une météo plus qu’idéale, on avait Val Saint-Côme presque à nous seuls!

On a vraiment pris plaisir à la remontée mécanique. On a flâné en masse sur la montagne. Je vous recommande de mettre des chaussures de randonnée si vous voulez descendre à pied. C’est parfois assez à pic, mais c’est selon la piste que vous choisissez. Après notre deuxième ascension, on a préféré revenir assis sur la chaise. C’est rare qu’on fasse ça mais ça donne un super point de vue pour les photos!

Ça sent déjà le ski à Val Saint-Côme

Malgré la météo d’été qu’on avait ce jour-là, on a vu une file d’adeptes du ski alpin qui se sont pointés pour profiter du rabais de 30% sur l’achat à l’avance de billets de ski, en vigueur pendant le festival. Aussi, la boutique était en mode « vente trottoir » pour l’occasion. Ça faisait un peu bizarre, de magasiner des vêtements de ski alors qu’on avait plutôt envie de se faire bronzer, mais bon, pourquoi pas? Après ce rapide lèche-vitrine anachronique, on a décidé de lever les voiles vers notre retour.

Boutique de ski à Val Saint-Côme L'entrée à Val Saint-Côme

Magasinage spontané : trésor caché

Tout près de la station de ski, André a remarqué une pancarte artisanale sur le bord de la 347 : « Bijoux amérindiens ». Nous y avons fait un arrêt impromptu. La sympathique Chantal Joly a vécu sur la réserve amérindienne d’Oka pendant de nombreuses années. Son grand-père est autochtone de tradition algonquine. Chantal se sert de cet héritage familial et de son talent d’artiste pour confectionner des bijoux, des sacs et des sculptures. Sa minuscule boutique est située chez elle, complètement hors du village. Ça vaut la peine de s’y arrêter si vous êtes fan d’artisanat amérindien.

Bijoux Berchand : 3501 rang Versailles à Saint-Côme

Je suis ravie d’avoir découvert ce trésor caché. J’ai souvent tenté d’aller à l’autre boutique amérindienne au cœur du village de Saint-Côme, notamment pour en parler dans ce billet, mais chaque fois que je m’y rends, le commerce est fermé. Encore ce samedi, la porte était close. Dommage!

Une dent creuse?

En retournant au village, nous avons opté pour la terrasse du Bistro Au Plaisir des Sens pour le snack de l’après-midi. Carole nous a reçus avec son sourire habituel. Les salades-repas, la limonade et le gâteau se sont engloutis tout seuls, en paressant au soleil. Grosse vie sale.

André sur la terrasse du Bistro Au Plaisir des Sens

Le trajet du retour

Histoire de poursuivre notre road trip, on a choisi de passer par Sainte-Béatrix pour le retour :

  1. Route 347 S puis 343 S
  2. Route 337 vers Sainte-Béatrix (à gauche au coin de la charcuterie Staner à Saint-Alphonse)
  3. Rang de l’Église – Chemin de Sainte-Béatrix
  4. 5erang (rue principale Saint-Ambroise) jusqu’au bout
  5. 4erang jusqu’à la maison

On a beaucoup, beaucoup aimé ça.

Je serai pour toujours reconnaissante envers André qui a bien pris soin de nous, ma trouille et moi, en excellent gentleman qu’il est. À quand une autre escapade, champion?

Marie-Jacques appuyée sur la Kawasaki de son ami André

Week-end de l’Action de grâce : party!

Si vous lisez ce billet au moment de sa publication, il vous reste les deux prochaines fins de semaine pour profiter de ce festival à Saint-Côme. Et vous aurez le meilleur, côté couleurs, ma gang de chanceux. S’il fait beau, apportez votre pique-nique sur la montagne! Ou encore, gâtez-vous avec le BBQ au chalet!

Si je décidais d’y retourner, je choisirais certainement le long week-end de l’Action de grâce. Le samedi et le dimanche, en plus des couleurs, les saveurs seront aussi du festival. Il y aura plus de 20 exposants (artisanat et agroalimentaire), des chansonniers, des jeux gonflables et de l’animation pour les enfants, des tours d’hélicoptère, etc.

L’accès au site est gratuit, mais il faut acheter un billet pour la remontée mécanique.
Ça reste une sortie en famille très abordable et vraiment agréable.

Je vous souhaite des couleurs flamboyantes, du soleil comme on en a eu, et du temps pour profiter des belles routes panoramiques du coin, que vous rouliez sur deux ou sur quatre roues!

Marie-Jacques Rouleau
Résidente de Saint-Ambroise-de-Kildare, blogueuse invitée par la Municipalité de Saint-Côme

Advertisements

1 Comment

  1. Jeanne A Généreux

    Très beau reportage. Merci

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s