Être heureux en vélo de montagne (et fat bike) à Saint-Côme

« On trouve que le nord de Lanaudière offre très peu d’options pour les amoureux de vélo de montagne et de fat bike. Pourtant, le territoire a énormément de potentiel! Alors on s’est réuni et on a créé Plein Air Lanaudière, un OSBL qui a proposé un projet à la Municipalité à Saint-Côme. Avec un échantillon de sentier de 2 km tracé l’an passé, on a convaincu le conseil de nous dire oui. On est très fiers de ce qu’on est en train de faire. » Alain Brunet, l’un des fondateurs de Plein Air Lanaudière, est mon guide de l’avant-midi pour l’exploration de ces sentiers.

Alain Brunet - Vélo de montagne Plein Air Lanaudière

Alain Brunet, mon guide du jour!

Si vous êtes amoureux du vélo de montagne ou de fat bike, vous êtes invité à venir à l’inauguration de ce tout nouveau réseau de sentiers les 14 et 15 octobre prochains. (Si vous êtes amateur de raquettes ou de randonnée pédestre, ça le fait aussi, en passant!)

Une passion intarissable

Nous sommes aujourd’hui le 8 septembre 2017, et j’arrive de là. Je n’ai pas fait de vélo de montagne depuis plus de 15 ans, mais j’avoue que suite à cette visite, ça me titille d’en refaire. Parce que : wow. Vraiment.

Je suis déjà une « fan finie » de la randonnée en forêt, activité que je pratique presque tous les jours. Lorsqu’on me propose d’aller explorer de nouveaux sentiers, bien sûr, je dis oui.

Mais là, c’est bien plus qu’une promenade à laquelle j’ai eu droit. M. Brunet m’a en réalité donné une conférence sur l’art de construire des pistes de vélo de montagne from scratch. Cher lecteur, un projet comme celui-là, s’il n’est pas simple, est de toute évidence captivant. La preuve : M. Brunet m’en a parlé pendant 3 heures. Sans aucune difficulté. Et encore, il a fallu que je l’arrête, car il aurait pu continuer. De la passion comme ça, on n’en rencontre pas à tous les coins de souche.

Les sentiers à Saint-Côme sont conçus selon les directives de la IMBA

Cette partie de mon texte, cher lecteur, est plus spécialisée. Si c’est pas votre tasse de thé, vous pouvez passer directement au thème suivant, je ne vous en tiendrai pas rigueur, tsé. Cependant, ce sont ces aspects techniques, trrrrès bien expliqués par M. Brunet, qui sont en train de me convaincre de me remettre au vélo de montagne. Alors par curiosité, lisez donc ça pareil. Tout d’un coup que ça vous ferait le même effet, et vous rendrait heureux.

Au sujet du flow

L’un des effets recherchés par l’équipe qui travaille à la création des sentiers de Saint-Côme, c’est le flow. Autrement dit, la faculté de transformer l’énergie potentielle en énergie cinétique. Traduction : l’élan fourni par la gravité pendant les descentes sert à déployer moins d’efforts lors des montées. On évite le plus possible de contraindre à mettre les freins avant de prendre son erre d’aller pour grimper. Pas de gaspillage! L’expérience est ainsi plus fluide. Le cycliste force moins, et porte son attention à piloter les virages plutôt qu’à gérer l’ardeur à appliquer sur ses pédales. (Voilà que la paresseuse hédoniste en moi dresse une oreille…)

Vitesse perçue

Autre effet recherché : la perception de vélocité. Autrement dit, l’impression d’aller rapidement. Ce qui crée ça, c’est des sentiers serpentants, près des arbres.

– « Si on roule à 30 km/h en ligne droite dans un champ de patates, on a la sensation de pédaler comme une tortue. En comparaison, si on se déplace à 15 km/h sur un chemin sinueux en forêt, on a le ressenti de circuler super vite. » Explique M. Brunet. (Voilà que la peureuse néanmoins friande de sensations en moi dresse l’autre oreille…)

Des sentiers bien roulants

L’expérience positive des cyclistes passe aussi par la qualité du sol. À Saint-Côme, on est béni des dieux par une terre jaune et sablonneuse.

Vélo de montagne Plein Air Lanaudière

Le sol idéal!

– « C’est le meilleur type de terrain pour le vélo de montagne, car il se compacte vraiment bien. Il est également facile à drainer. »

Ça, je peux en témoigner. Les quelques jours qui ont précédé ma visite, il y a eu plusieurs très grosses pluies. Je m’attendais à de la bouette. C’est à peine si j’en ai vu. Tout le réseau est conçu pour éviter l’accumulation d’eau. Plusieurs stratégies sont utilisées pour ça. Les tracés font en sorte que l’eau n’emprunte pas les sentiers pour circuler, mais les traverse perpendiculairement. De discrètes rigoles sont creusées aux endroits où la pluie pourrait créer des flaques. Pour ce qui est des secteurs carrément humides, des passerelles de bois sont construites.

Vélo de montagne Plein Air Lanaudière

Une des passerelles

– « Des chemins comme ça, ça devient roulant rapidement. Et on s’applique à faire bien les choses dès le départ, pour avoir le moins d’entretien à faire dans le futur. »

Ce dernier point est particulièrement important, car…

Un projet possible grâce à ses bénévoles

OK. Ici, c’est le temps de dire MERCI.

Toutes les personnes concernées se reconnaitront. De nombreuses corvées sont organisées sur une base régulière pour faire avancer le projet. « Il faut compter entre 700 et 800 heures de travail pour chaque kilomètre, lorsque tout est créé à la main. Ça prend la moitié moins de temps lorsqu’on utilise aussi la pelle mécanique. » Avec près de 7 km praticables d’ici au 15 octobre prochain, je vous laisse faire le calcul des heures besognées par les bénévoles.

Alors cher lecteur, vous aimez être dans le bois? Vous appréciez l’activité physique? Vous avez l’âme d’un bûcheron qui sommeille en vous? (me voyez-vous venir avec mes gros sabots?) Voici une opportunité de rêve! Joignez-vous à la joviale équipe des bénévoles! Toute l’aide est la bienvenue! Expérience non nécessaire. Une mini formation est incluse, gratuitement! Les outils sont prêtés aussi. Apportez votre lunch et votre eau. Le reste de la gang va vous rendre de bonne humeur, même si vous êtes grognon. Pas d’excuses!

Pour plus d’infos, allez voir la page Facebook de Plein Air Lanaudière. Ou encore, téléphonez ici : 450 755-2000 poste 2, et demandez Simon ou Alain.

Sans blague, un appel à tous est lancé, car il y a urgence. Plusieurs sentiers sont à compléter d’ici l’inauguration, alors toute l’aide disponible est appréciée, remerciée, vénérée, gratifiée…

Le rôle de la Municipalité dans tout ça?

Aaaah! Vive Saint-Côme! Suis-je téteuse? Peut-être… Mais quand même!

La Municipalité se cherchait un projet pour un terrain qui lui a été cédé par monsieur André D. Godbout, gendre de Louis-Philippe De Grandpré, juge de son état. (Maitre De Grandpré était aussi un villégiateur et amoureux de Saint-Côme des années durant…) L’acte de cession indiquait que la parcelle était léguée à Saint-Côme à condition qu’on lui donne une vocation récréative. Plein air Lanaudière se cherchait un terrain pour développer son projet. Lorsque les deux parties se sont rencontrées, ça a fait un « match parfait ».

Aussi, la Municipalité fournit des fonds pour l’embauche d’une pelle mécanique qui sert à tracer certains des sentiers, dont la finition est faite à la main par les bénévoles par la suite.

– « On utilise la machinerie seulement lorsqu’elle offre un avantage réel par rapport au travail manuel. Sinon, on s’en passe, pour faire le moins de modifications possible aux arbres et la nature. »

Dernier point : la Municipalité va aménager un lieu pour permettre aux cyclistes de laver leurs vélos, à côté du Bureau d’Accueil Touristique. Des panneaux de signalisation seront placés aux endroits stratégiques pour orienter les visiteurs vers le début du tracé.

En attendant, les amateurs de vélo de montagne peuvent se fier à la célèbre application Trail Forks. Le sentier y est déjà répertorié.

trailforks.com - Vélo de montagne Plein Air Lanaudière

L’inauguration

Lors de l’inauguration du 14 et 15 octobre, il y aura presque 7 km de praticables. La majorité des pistes accueillera aisément les débutants, avec quelques secteurs qui donneront des sensations fortes aux cyclistes plus expérimentés. La signalisation en place indiquera clairement où vous diriger selon votre niveau.

Ne manquez pas cet événement pour y constater le charme des lieux, et rencontrer l’équipe de visionnaires passionnés qui est derrière ce projet.

Comme je le mentionnais plus haut, pas nécessaire d’être un fana des roues pour découvrir et profiter de l’endroit.

– « Les amateurs de raquettes seront les bienvenus dans nos sentiers cet hiver! Les fervents de fat bikes ont besoin d’avoir des sentiers bien “tapés”. Par ailleurs, on roule pas mal moins vite sur la neige, alors on a le temps de percevoir les randonneurs en raquettes à distance avant d’arriver sur eux. Personne ne bousculera personne. »

Fat bikes - Vélo de montagne Plein Air Lanaudière

Ils en profitent déjà!

Même s’il n’a pas encore été officiellement inauguré, le sentier est ouvert.

Maxime, un cycliste de Sainte-Béatrix - Vélo de montagne Plein Air Lanaudière

Maxime, un cycliste de Sainte-Béatrix. Il vient lâcher son fou régulièrement à Saint-Côme.

– « À chaque fois que je viens travailler en forêt, je croise au moins un cycliste, souvent plusieurs. L’autre fois, j’ai vu une gang d’enfants du village, ils s’éclataient à fond, le sourire bien fendu. Ça a fait ma journée! C’est exactement pour ça qu’on buche sur ce projet. Pour que les gens de Saint-Côme s’approprient leur territoire et profitent de la nature. J’ai pris le temps de dire aux jeunes qu’ils sont les bienvenus n’importe quand, que ce lieu leur appartient. Je leur ai cependant recommandé de porter un casque et leur ai demandé de ne rien jeter dans la forêt.

Autre témoignage: notre maire a reçu un courriel d’une dame de Drummondville:

Objet : Merci pour les pistes de vélo de montagne

Un petit mot pour vous dire que nous sommes vraiment heureux de l’aménagement des pistes de vélo de montagne. Nous en profitons toute la famille (5) même la toute petite à 5 ans.

Merci de toute ses belles activités que vous organisez qui embellissent nos moments au chalet.

Ça aussi, ça m’a fait un velours! Bien sûr, on veut attirer les cyclistes de l’extérieur, et qu’ils viennent découvrir notre belle région. »

À ce sujet, Pierre Lavallée, propriétaire du Café Onze Onze à Saint-Alphonse-Rodriguez, me dit qu’il a eu plusieurs témoignages de ses clients originaires de la ville, de passage dans le coin, qui ont eu du plaisir dans ces sentiers. Le mot circule, cher lecteur! L’avez-vous entendu vous aussi?

N’oubliez pas de venir à l’inauguration ! Compte tenu des prévisions météorologiques prévues, elle se tiendra en deux temps. Le samedi 14 octobre, de 10h à 14h, il y aura de l’animation, notamment Docteur Vélo de Saint-Ambroise-de-Kildare sera présent, une sortie de vélo en groupes, et la boutique A. Vincent pour y présenter des démos. Rendez-vous au Stationnement du Bureau d’Accueil Touristique (1661, rue Principale) et tout au bout de la 50e Avenue! L’inauguration officielle aura lieu le lendemain, soit le dimanche 15 octobre à 15h au Bureau d’Accueil Touristique. Vous êtes les bienvenus !!!

L'entrée du sentier - Vélo de montagne Plein Air Lanaudière

Départ du sentier, au bout de la 50e Avenue à Saint-Côme

Pour terminer, je vous laisse visionner cette petite vidéo qui vous donnera une idée de l’expérience qui vous attend.

Marie-Jacques
Résidente de Sainte-Julienne
Blogueuse invitée

 

 

P.s. Les membres du CA de Plein Air Lanaudière sont:
Simon Lavoie
Benoît Neveu
Benoît Pelletier
Marc Picard et
Jocelyn LeBlanc

Bravo à cette belle équipe!

P.s. #2 Plusieurs des photos proviennent de la page Facebook de Plein Air Lanaudière.

Advertisements

1 Comment

  1. jeanmireault

    jaimerais avoir encore 40 ans

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s