Jouer comme des ti-culs aux camps de vacances à Saint-Côme

Quand j’étais petite, on passait tous nos étés et nos fins de semaine au « chalet ». J’ai été chanceuse d’avoir accès à un lieu en pleine nature avec ma famille, où je pouvais jouer dehors en toute sécurité. Mon seul regret: je n’ai jamais fait de séjour dans un camp de vacances. Sauf une fois, lors d’une classe neige avec l’école.

Plusieurs de mes amis me racontent avec nostalgie leurs impérissables souvenirs de vacances passées aux camps. Faire des feux le soir, manger des guimauves, jouer à la tag et à la cachette dans l’bois, faire du canot, de l’hébertisme, jouer des tours aux moniteurs/trices… S’exciter comme des petits fous! Avez-vous ce genre de souvenirs aussi?

Cher lecteur, chère lectrice, si vous êtes comme moi et que vous avez l’impression d’avoir manqué quelque chose, j’ai une bonne nouvelle : il n’est pas trop tard pour vous rattraper.

Et si vos belles années à jouer dehors avec les « moniteurs » vous manquent, vous pouvez aussi répéter l’expérience.

Ou peut-être voulez-vous faire vivre ça à vos enfants ou petits-enfants?

Ce billet a pour but de vous donner des pistes pour mener à bien cette quête de purs plaisirs.

Quel type d’expérience recherchez-vous?

Il existe de nos jours toutes sortes de lieux permettant aux enfants, petits et grands, de se sortir de la routine et vivre des moments de magie en famille ou en plus grosse gang.

Pour commencer, il s’agit de se questionner à savoir quelle type d’expérience est recherchée.

C’est pour vous? Votre couple? Votre famille? Un groupe d’amis? Ou pour vos enfants? Quels âges ont-ils?

Quels sont vos intérêts et/ou ceux de vos enfants?

Le plein air?
Les sports?
La  musique?
Le théâtre?
Les animaux?
L’équitation?
La natation?
Le jardinage?
Autre?

Vous cherchez à vivre une expérience intime ou en communauté?

Est-ce que vous ou vos enfants avez des besoins particuliers? Handicaps, allergies, etc.

Voici quelques liens qui vous aideront à réfléchir. Si ces sites web parlent de camps pour les enfants, le même type de réflexion pourrait se faire pour vous en tant que grand enfant. ;) On parlerait ici de centres de plein air ou de bases de plein air, plutôt que de « colonies de vacances ». Mais entre vous et moi, ça se ressemble pas mal…

Bien choisir son camp de vacances
Comment choisir son camp de vacances?
Comment choisir un camp de vacances pour vos enfants
Comment choisir un camp d’été?

Trois belles places pour tripper à Saint-Côme

C’est ben pour dire, avec à peine 2392 âmes, Saint-Côme trouve quand même le moyen de nous offrir TROIS camps de vacances sur son territoire. Assez extraordinaire non?

Eh ben, cher lecteur, chère lectrice, si ça vous étonne, c’est que vous ne connaissez pas le coin!

Saint-Côme, c’est 167 km carrés, presque tout en nature sauvage, avec pas moins de 31 cours d’eau. Ça fait moins de 14 personnes par km carré. Ya de la place en masse par icitte pour accueillir de la visite. Et si vous avez le goût de jouer, sachez que les gens de Saint-Côme sont de grands spécialistes en la matière.

Alors, vu de même, les 3 camps de vacances, c’est rien de si surprenant. Même que ça va de soi!

Les trois paradis que je m’apprête à vous présenter ici ne sont pas listés par ordre d’importance ou de préférence. Pour ne pas faire de jaloux, je les mets par ordre alphabétique. Parce qu’à mes yeux, ils sont tous aussi capotants et trippatifs les uns que les autres. Votre choix va dépendre de vos goûts. Ok dac?

Option No. 1: Le Camp musical Père Lindsay

Un jour, j’ai rencontré un jeune homme de 15 ans qui avait tellement d’étoiles dans les yeux lorsqu’il parlait de ce camp!

Aux dires de sa mère, cet ado avait de sérieux problèmes de comportements, SAUF lorsqu’il allait au camp musical Père Lindsay où il trippait sa vie.

Ce camp est certainement le plus spécialisé des trois camps de Saint-Côme, à cause de sa thématique bien précise. Il accueille les jeunes musiciens de 8 à 16 ans durant l’été et la semaine de relâche.

Il semble que le père Fernand Lindsay a réussi dès 1967 à trouver LA recette qui emballe les jeunes encore aujourd’hui. Typiquement, dès janvier, le site web annonce que c’est déjà complet pour l’été qui vient. C’est que les enfants qui réussissent à y aller une fois veulent tous y retourner.

Alors avis aux parents: attendez-vous à ce que votre enfant devienne accro si vous l’y envoyez.

Et si vous souhaitez profiter du lieu en tant qu’adulte, voyez ce qu’offre l’Auberge du Lac Priscault. Les revenus générés par cette auberge servent à financer en grande partie les infrastructures et activités du Camp musical Père Lindsay.

Option No. 2: Le Camp Richelieu

Ce camp est le plus typique dans la tradition « colonies de vacances » des trois options que je vous présente ici.

Il s’adresse aux enfants de 6 à 13 ans, mais avec la possibilité d’accueillir de groupes d’adultes également les week-ends de la saison scolaire.

Le Camp Richelieu offre aussi un service de répit-dépannage et camps de jour pour les familles de la région.

Et pour les écoles, des classes nature.

Si vous manquez d’équipement pour les sports d’hiver, il est possible de louer des skis de fond et des raquettes sur place.

Pour les familles à faibles revenus, on offre une réduction d’au moins 15% sur le prix du séjour.

Les lieux et les activités adoptent la plupart du temps la thématique amérindienne. Les jeunes adorent ça!

Sur le site web, on trouve le « Clan des gourous« . Ce sont d’anciens participants et animateurs du Camp Richelieu qui sont restés attachés à leur passage dans l’équipe. Les liens restent forts et traversent le temps. Faites-vous partie de la liste? ;)

Option No. 3: Plein Air Lanaudia

Je suis allée faire une petite visite chez Plein Air Lanaudia lors de mon dernier passage à Saint-Côme, et j’ai eu de bonheur de rencontrer le très sympathique Félix Poulin, animateur et coordonnateur. Il m’a parlé avec passion de son travail dans ce lieu enchanteur. Je me suis sentie un peu envieuse, j’avoue, de l’entendre me raconter ses histoires…

Plein Air Lanaudia est un centre de plein air qui accueille les groupes scolaires sur semaine, et les adultes et les familles les week-ends et pendant les vacances. Ce n’est pas une colonie de vacances comme le sont le Camp du père Lindsay et le Camp Richelieu. Mais vous pourrez y faire le même genre d’activités:

  • Patiner et glisser
  • Glissade aux flambeaux
  • Dormir dans un dortoir
  • Manger dans une cafétéria
  • Tripper dans l’bois
  • Se pitcher dans le lac
  • Aller pêcher
  • Activités de survie en forêt
  • Etc.

Et si vous voulez de l’animation, il est possible d’en avoir. Les animateurs sont jeunes et cools, comme dans les camps de vacances! Si vous venez en famille, les animateurs peuvent prendre en charge les enfants de 5 ans et plus pendant que les parents font autre chose.

Certaines activités devront être surveillées par des animateurs qualifiés pour des raisons de sécurité, comme la Tyrolienne et le câble à Tarzan par exemple. Une compagnie québécoise spécialisée dans le tourisme d’aventure est venue installer la Tyrolienne selon les règles de l’art, mais il faut quand même que quelqu’un soit présent pour que vous l’utilisiez.

Félix m’a raconté que le week-end d’avant, un groupe de Montréal était venu pour pratiquer leurs chants de chorale. Il y a eu une grosse panne d’électricité. Pas grave! On a fait du feu dans le foyer! Plusieurs personnes dans ce groupe n’avaient jamais fait de feu. Ils ont eu une expérience magique et inoubliable.

Plein Air Lanaudia fête ses 70 ans cette année, alors, surveillez les activités à venir pour les célébrations.

D’ailleurs il y aura un concert-bénéfice avec le Trio Guy Bélanger le 3 mai prochain. Il est temps d’acheter vos billets!

Plein Air Lanaudia a fait un partenariat avec la Municipalité de Saint-Côme pour offrir l’accès au site et à la plage à ses citoyens. Mais appelez quand même avant de venir, ça prend des animateurs pour les activités, ça ne s’improvise pas « on the fly ».

Et si ce genre d’expérience n’est pas votre tasse de thé, vous pouvez l’offrir en cadeau. Plein Air Lanaudia prévoit des cartes cadeaux pour les fêtes.

Aussi, tout comme le fait le Camp Richelieu, Plein Air Lanaudia offre des réductions aux familles à faibles revenus.

Autrefois, Plein Air Lanaudia s’appelait le Village des Jeunes. Il a changé de nom depuis peu. Vous pourrez lire un article d’une de nos blogueuses ici, compte-rendu de son passage à cet endroit paradisiaque.

Une idée de dernière minute pour la semaine de relâche?

Si vous êtes un parent et cherchez une idée de dernière minute pour la semaine de relâche de vos enfants, je vous invite à regarder les sites web de ces trois endroits pleins de ressources. Ou mieux encore: appelez-les! Ils vous proposeront assurément des options auxquelles vous n’auriez pas pensé. Vos enfants seront ravis, et vous aussi!

Des témoignages?

Avez-vous eu des expériences inoubliables dans les camps de vacances de Saint-Côme? On aimerait le savoir dans les commentaires!

Au plaisir de vous lire!

Marie-Jacques
Résidente de Sainte-Julienne
Blogueuse invitée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s